Les signes pouvant trahir un manque d’ancrage.

Au niveau physique :

tree-3385957_1920

  • Vous souffrez régulièrement de migraine ;
  • Vous tomber régulièrement ;
  • Vous avez mal aux jambes, vous ne sentez plus vos jambes ;
  • Vous avez les articulations fragiles, les chevilles toutes fines ;
  • Vous avez toujours le pieds froids ;
  • Vous vous êtes déjà cassé la jambe, plusieurs fois même ;
  • Vous êtes très élancé, voire filiforme ;
  • De manière générale, vous détestez votre corps ;
  • Vous n’arrivez pas à regarder quelqu’un dans les yeux ;
  • Vous avez tendance à l’hyponcondrie, ou au contraire vous ignorez votre maladie le plus longtemps possible.

Au niveau émotionnel et comportemental

  • Vous stressez facilement ;
  • Vous êtes extrêmement angoissé ;
  • Vous n’avez aucune confiance en vous ;
  • Vous ruminez, votre mental ne s’arrête jamais ;
  • Vous avez beaucoup de mal à dire non ;
  • Vous avez beaucoup de mal à vous faire respecter, et à vous respecter vous-même d’ailleurs ;
  • Vous ne faites absolument pas de sport ;
  • Vous n’avez aucun contact avec la nature ;
  • Vous avez des tonnes d’idées, mais vous n’arrivez jamais à les mettre en pratique ;
  • Vous sursautez au moindre bruit ;
  • Il n’y pas un seul endroit où vous vous sentez en sécurité dans votre corps ;
  • Vous ne trouvez pas grand intérêt en la vie ;
  • Vous sursautez au moindre bruit ;
  • Vous êtes extrêmement spirituel et les choses du quotidien ne vous intéressent absolument pas ;
  • Vous entendez des voix et vous avez des hallucinations ;
  • Vous avez un problème avec l’argent ;
  • On vous définit facilement comme « dans la lune », »inattentionné »

S’ancrer, c’est sortir sa conscience de sa tête … et l’installer dans ses pieds.

C’est sortir du monde des rêves, des pensées, de l’imaginaire, du spirituel… et revenir dans le monde terrestre, réel, corporel, le monde de la matière. C’est être pleinement là, dans le monde physique.

Car plus on est dans sa tête, plus on pense.
Et plus on pense, plus on est dans sa tête.
Et plus on est dans sa tête, moins on est ancré.
Et moins on est ancré… moins on est heureux.

Un bon ancrage peut vous apporter énormément.

 

Travailler son ancrage peut permettre de régler divers problèmes :

 Au niveau physique

Stress, crise d’angoisse, migraines à répétition, maux de ventre, chutes, problème de pieds, de jambes.

Au niveau émotionnel et comportemental

Manque de confiance en soi, sensation de ne pas être à sa place, difficulté de concentration, peur de s’exprimer en public, sentiment de rejet, peur des autres, peur d’être touché, la peur de toucher, du contact physique, de se faire respecter.

Au niveau spirituel

Retrouver la confiance en la vie, retrouver la joie de vivre, l’envie de vivre, mettre en œuvre vos projets, vous aide à prendre des décisions et à les tenir, être présent ici et maintenant, pratiquer l’art de l’écoute active.

 

Publié le 5 avril 2020

La suite demain….

Quelle est la principale raison du manque d’ancrage ?

Sources : les livres de Mary Laure Teyssedre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :